12 ans et Rebelle. Mon coup au cœur 2012

rebelle 8« Un jour, tu vas sortir de mon ventre c’est sûr, alors faut que je commence à te dire comment je suis devenue un soldat avec les rebelles. Écoute bien quand je te raconte mon histoire parce que c’est important que tu comprennes c’est quoi la vie de ta maman avant que tu sortes de mon ventre, parce que quand tu vas sortir, je sais pas si le bon Dieu va me donner assez la force pour t’aimer ». 

Ainsi commence Rebelle, magnifique fable sur la résilience du québécois Kim Nguyen. Le film a déjà obtenu neuf prix internationaux, a été vendu dans plus de 25 pays et on saura dans quelques jours s’il sera officiellement en nomination aux Oscars !

Magnifique beaucoup grâce à Rachel Mwanza. Un coup de grâce. Un cadeau du ciel. Cette jeune congolaise est bouleversante de talent et un être d’exception sans aucun doute. Elle incarne de façon vraiment sublime et avec tout ce qu’elle a de tripes dans le ventre, le rôle de Ramona, une jeune fille arrachée à son village par les guerriers du Grand Tigre alors qu’elle n’avait que 12 ans.  Elle sera forcée d’abattre de sang-froid ses propres parents et de devenir soldat pour les rebelles. Maintenant âgée de 14 ans, elle raconte à son bébé à naître de quelle manière elle est parvenue à survivre depuis qu’elle a été kidnappée deux ans plus tôt.

Cette jeune fille crève l’écran. Émotionnellement chargé et troublant de vérité, le film frappe comme un poing au ventre. Le sujet m’a d’abord intimidé, je doutais de pouvoir m’en sortir. Comment réussir à faire valoir que la poésie l’emporte sur l’horreur et l’insoutenable?

Difficile de comparer les atrocités faites aux enfants partout dans le monde, mais le drame des enfants-soldats est bien réel et certainement l’un des plus inconcevables et cruels. Difficile d’imaginer que chaque année, dans des régions secouées par la guerre, des centaines de gamins sont violemment enrôlés, forcés de combattre et servir de chair à canon. Le courage de cette fillette, qui doit trouver quelque part en elle la force de faire face aux souffrances horribles qui se trouvent sur sa route, est venu me chercher très profondément.

Sans aucune expérience devant la caméra, ce petit bout de femme a su trouver les repères pour s’approprier le rôle complexe et livrer une performance hors du commun. Nguyen a tourné le scénario dans l’ordre chronologique pendant huit semaines pour lui faciliter les choses. C’est lors d’un casting où il a rencontré plus de 3000 candidats, que le cinéaste a été bénit des Dieux et est tombé sur Rachel Mwanza.

L’actrice a d’ailleurs remporté l’Ours d’argent, le prix de l’interprétation féminine, au prestigieux Festival international du film de Berlin pour le rôle de Ramona. Le film s’est mérité une mention spéciale du jury œcuménique. Au Festival du film de Tribeca de New York, elle a une fois de plus remporté le prix de la meilleure actrice et Rebelle a remporté le prix du meilleur film.

La bonne nouvelle c’est que Rebelle figure sur la liste des neuf productions ayant franchi la première étape de sélection, dans la catégorie des meilleurs films en langue étrangère, pour la 85e édition des Oscars. C’est parmi ces titres que seront choisis les cinq sélectionnés. La liste sera dévoilée le 10 janvier et c’est à ce moment-là que nous saurons si Kim Nguyen suivra les traces de Denis Villeneuve et Philippe Falardeau qui se sont respectivement taillé une place en 2011 et 2012 pour Incendies et Monsieur Lahzar.

Cet hommage aux enfances brisées, est le quatrième film de Kim Nguyen . Je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec Inch’Allah d’Anaïs Barbeau Lavalette et Incendies de Denis Villeneuve. Je me suis demandée ce qui fait que nos cinéastes québécois savent si bien raconter, avec sensibilité et intelligence, ces réalités d’ailleurs qui semblent pourtant si loin des nôtres. Je me réjouis de constater que leur réalité n’a pas de frontière.

En attendant le 10 janvier, je croise les doigts pour Rebelle!

Depuis la publication de ce texte, Rebelle a été sélectionné parmi les 5 films en nomination aux Oscars.

Publicités

Une réponse à “12 ans et Rebelle. Mon coup au cœur 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s